Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 novembre 2016 5 18 /11 /novembre /2016 14:02

Pas des révélations à vous faire

mais seulement ma dernière lecture

UN MENSONGE SUR MON PERE

Magnifique récit sur deux hommes perdus : le père et le fils.

Un texte émouvant sur la façon de pardonner sans rien oublier

UN MENSONGE SUR MON PERE

Partager cet article

Repost 0
27 juillet 2013 6 27 /07 /juillet /2013 13:30

 

 

 

Bonjour,

 

 

Et bienvenue sur ce blog à Elucorine

 

 

Ce matin , je me suis levée tôt

trop tôt pour réveiller l'aspirateur

encore endormi dans son placard à balai.

(et oui il n'existe pas de placard à aspirateur )

Je me suis donc installée confortablement

dans mon canapé et j'ai commencé la lecture de

l'Echappée Belle d'Anna Gavalda qu'une amie

m'avait gentillement prêté.

 

9782842631840.jpg

 

 

En deux Mots

Simon, Garance et Lola , trois frères et soeurs devenus adultes,

s'enfuient d''un mariage de famille qui s'annonce particulièrement

éprouvant pour aller rejoindre Vincent, le petit dernier

devenu guide saisonnier d'un château perdu au fin fond de la campagne Tourangelle .

Oubliant pour quelques heures marmaille, conjoint, divorce soucis et mondanités

ils vont s'offrir une dernière  vraie belle journée d'enfance volée à leur vie d'adultes

 

 

 

Joli petit roman haut en couleurs qui se lit vite 

pour s'oublier certainement aussi vite ,

mais un bon moment de lecture

pour les vacances

 

 

ea916807_1.gif

Partager cet article

Repost 0
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 18:18

 

 

Très prise par mes travaux manuels j'en oublie un peu la lecture

Ce livre emprunté à la bibliothèque attendait depuis

deux semaines sur mon bureau.

Des que je l'ai ouvert,  je ne l'ai plus quitté

 


 

 

  Résumé :

 

Il y a des moments dans la vie où tout s’arrête et recommence, on se demande pourquoi. C’est un cycle ou bien une renaissance, allez savoir !

Franck a envie de rentrer chez lui, cela fait dix ans qu’il n’y a pas mis les pieds. Louise de son côté voudrait revoir son enfant. Elle l’a abandonné à ses grands-parents, ce sont eux qui l’ont élevé, Louise pensait alors que les choses devaient suivre un ordre immuable. Les grands-parents sont avant tout des parents avec de l’amour dans le cœur qu’ils ne savent pas partager. Ils ont perdu un fils, aujourd’hui en voici un autre qui frappe à leur porte. Un fils, une belle-fille, un enfant, même pas une famille. 

 

 

J'ai bien aimé ce livre.

Serge joncour décrit avec justesse et sensibilité les non-dits et les mésententes qi'il peut y avoir au sein d'une famille et qui peuvent pousser un de ses menbres à vouloir couper les ponts.

Des gens qui s‘aiment sans le dire, parce qu’ils ne savent pas ou parce qu’ils n’y croient plus.

Serge Joncour a les mots pour le dire, il en use avec délicatesse .


Partager cet article

Repost 0
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 08:14

 

 

 

 

 

 

img287.jpg

 

je vous souhaite une bonne st Valentin

et vous propose un peu de lecture

 


 


 


418R5vA-UiL._SL160_PIsitb-sticker-arrow-dp-TopRight-12--18_.jpg

 

 

  Casablanca  début des années 2000.

Un peintre, au sommet de sa gloire, se retrouve du jour au
lendemain cloué dans un fauteuil roulant, paralysé par une attaque cérébrale.

Sa carrière est brisée et sa vie brillante, faite d’expositions, de voyages et de liberté, foudroyée.

Muré dans la maladie, il rumine sa défaite persuadé que son mariage est seul et unique responsable de son effondrement. Aussi, décide-t-il, pour échapper à la dépression qui le guette, d’écrire en secret, avec l’aide d’un ami, un livre qui racontera l’enfer de son couple.

Un travail d’autoanalyse qui l’aidera à trouver le courage de se délivrer d’une relation profondément perverse et destructrice.

Qui a tort, qui a raison dans cette comédie cruelle que se jouent un homme et une femme ?

Un bon livre qui se lit avec plaisir, bien écrit où l'on retrouve la plume de son auteur.
Un agréable moment de détente.

Partager cet article

Repost 0
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 18:05

loisirs-010

 

Bonjour,

 

J'ai un peu déserté mon blog depuis le début de l'année

rassurez vous, je brode toujours,

j'ai repris le scrap et je lis encore un peu , même

si la broderie a un peu empiété sur mon temps de lecture

 

 

 

Eux sur la photo

d'héléne Gestern

 est une de mes dernières lectures dont je vous livre un résumé

 

Une petite annonce dans un journal comme une bouteille à la mer.

Hélène cherche la vérité sur sa mère, morte lorsqu'elle avait trois ans.

Ses indices : deux noms et une photographie retrouvée dans des papiers

de famille  , qui montre  une jeune femme heureuse et insouciante,

entourée de deux hommes qu'Héléne ne connaît pas.

Une réponse arrive : Stéphane, un scientifique vivant en Angleterre,

a reconnu son père.

Commence alors une longue correspondance, parsemée d'indices,

d'abord ténus, puis plus troublants.

Patiemment, Hélène et Stéphane remontent le temps...

 

 

Ce roman nous livre une magnifique réflexion sur le secret de famille

et la mémoire particulière que fixe la photographie.

 

 

a-bientot-028.gif

 

 


Partager cet article

Repost 0
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 17:57

Bonjour,

 

Pour beaucoup d'entre vous c'est les vacances ,

peut être le temps de la lecture

je vous propose un roman agréable et facile à lire m^me sur la plage,

au soleil , pour les plus chanceuses.

Après lecture, vous me direz si comme moi,

vous avez fait "la liste de vos envies"

 

9782709638180.jpg

Jocelyne, dite Jo, rêvait d’être styliste à Paris.

Elle est mercière à Arras.

 Elle aime les jolies silhouettes mais n’a pas tout à fait la taille mannequin.

Elle aime les livres et écrit un blog de dentellières.

 Sa mère lui manque et toutes les six minutes son père, malade, oublie sa vie. Elle attendait le prince charmant et c’est Jocelyn, dit Jo, qui s’est présenté. Ils ont eu deux enfants, perdu un ange, et ce deuil a déréglé les choses entre eux. Jo (le mari) est devenu cruel et Jo (l’épouse) a courbé l’échine. Elle est restée. Son amour et sa patience ont eu raison de la méchanceté.

Jusqu’au jour où, grâce aux voisines, les jolies jumelles de Coiff’Esthétique, 18.547.301€ lui tombent dessus.

Ce jour-là, elle gagne beaucoup. Peut-être.

 

 

70200615-copie-1.gif

Partager cet article

Repost 0
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 13:06

 

 

Bonjour,

 

 

Les vacances sont propices à la lecture

Voilà donc un titre que  vous aurez peut être envie de lire

 

9782742792917.gif

"On est en 1962, les lois raciales font autorité.

Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s'occupent des enfants. 

 En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L'insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s'enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s'exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu'on n'a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l'ont congédiée.
Mais Skeeter, la fille des Phelan, n'est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s'acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l'a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même laisser un mot.
Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié; moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante."

 

 

Cette histoire est émouvante et très humaine.

Les personnages sont très attachants ,certains sont odieux.

On vit leur vie entre espoirs, peurs et déceptions

et on voit les scènes se dérouler devant nos yeux.

Je n'avais pas envie que mon livre se termine ,

je n'avais pas envie de le refermer

sur tous ces personnages auxquels je m'étais

attachée le temps de la lecture

 

 

loisirs-010

 

Partager cet article

Repost 0
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 07:52
 Bonjour
 
Un peu de lecture pour commencer cette nouvelle semaine
 
9782709635790.gif
 
C'est le premier livre de Delphine De Vigan que je découvre.
elle choisit ici d'écrire sur sa mère et  sa famille
 
Lucile, la mère de l'auteur, s'est suicidée quelques années plus tôt et Delphine De Vigan tente de remonter le fil émotionnel de sa propre enfance mais aussi celle de Lucile. Elle mène l'enquête auprès des siens en les interrogeant, en enregistrant leurs paroles, en consultant les photos et les souvenirs de cette famille dans les années 70.
"J'éprouve encore des sentiments pour mes enfants, mais je ne peux pas l'exprimer. Je n'exprime plus rien. Je suis devenue laide, je m'en fous, rien ne m'intéresse sinon d'arriver enfin à l'heure de dormir avec les médicaments. Le réveil est horrible. Le moment où je passe de l'inconscient au conscient est un déchirement. Se forcer à prendre une douche, trouver des oripeaux acceptables."
Tout au long de ce roman, je me suis interrogée sur la nécessité pour les auteurs de se livrer.
. Du premier mot au dernier, c'est une vérité douce et amère qui claque sur la vie, la famille, sa beauté, ses terribles histoires. Elle les dévoile avec beaucoup de pudeur, de retenue ; L'auteur dépeint le monde qui l'entoure avec justesse, sans démesure, pas de grandiloquence, pas d'emportement soudain, des regrets sans doute, de la détresse aussi, des interrogations, des craintes, et puis au-delà de tout cela : il faut y survivre et encore plus : continuer à vivre.
C'est un livre superbe et bouleversant.
la réalité de la vie y est décrite avec sobriété et violence,
on n'en sort pas indemne.
 
 loisirs-010-copie-1.gif
 
 
 
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 18:47

 

 

Nous sommes gâtés en ce moment par 

la sortie  en salle de plusieurs très beaux films

cette semaine nous avons vu "the Lady"

 

 

"225996.183.jpg

 

 

 

Ce film raconte l'histoire vraie d'Augn San Suu Kyi,

activiste s'étant opposée au pouvoir militaire en Birmanie

et assignée à domicile pendant plus de quinze ans,

avant d'être libérée en novembre 2010.

Elle a obtenu le Prix Nobel de la Paix en 1991.

Le titre du film est d'ailleurs le surnom que les médias et l'opinion publique lui ont donné.

 

THE LADY c' est  aussi une histoire d'amour hors du commun,

celle d'un homme, Michael Aris, et surtout d'une femme d'exception,

Aung San Suu Kyi,

qui sacrifiera son bonheur personnel pour celui de son peuple.

Rien pourtant ne fera vaciller l'amour infini qui lie ces deux êtres,

pas même la séparation, l'absence, l'isolement et l'inhumanité d'une junte politique toujours en place en Birmanie.

 

magnifique interprétation de Michèle Yeoh dans le rôle de Lady

 


 


Partager cet article

Repost 0
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 09:16

Bonjour, 

Comme bon nombre de Français je suis allée voir

ce film que je vous recommande

  556879.jpg

L'histoire :

Un jeune homme de banlieue (Omar SY)

accepte de s'occuper au quotidien

d'un riche bourgeois tétraplégique (François Cluzet).

C'est une adaptation de l'histoire vraie

de Philippe Pozzo di Borgo

Même si le film joue les clichés à fond, cela donne des scènes très drôles.

De plus, les deux acteurs qui se partagent les rôles principaux

- Omar SY et François de Cluzet livrent ici

une interprétation magistrale.

Mention spéciale pour Omar SY et son rire communicatif.

Intouchables est  une comédie,  mais ce  film n'en reste pas moins touchant et nous livre une belle leçon de vie, où deux mondes différents (la banlieue pauvre et la haute bourgeoisie) réussissent à cohabiter.  

     

Partager cet article

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Didou
  • Le blog de Didou
  • : point compté, scrapbooking , cuisine, couture ,cartonnage
  • Contact

Pages

Catégories